Home Rapport final Album photos

 

 

Visita di studio a Namur (Belgique) dal 23 al 27 aprile 2012

di Adalgisa Stabilito  - DSGA  Scuola Media statale “G. Caloprese” SCALEA (CS)
 

 

Nell’ambito del Lifelong Learning Programme è stata finanziata con fondi FSE una borsa per una visita di studio CEDEFOP in Belgio dal 23 al 27 aprile 2012, dal titolo “"L'enseignement en alternance, une clé vers un emploi qualifié" Codice di attività:2011-1-IT2-KA101- 33603.

           La visita, organizzata dal CEFA di Namur - http://www.cefanamur.be/- e dal SEGEC enseignement catholique - http://enseignement.catholique.be/segec/index.php, si è svolta in un clima di cordialità e collaborazione per l’ottimo rapporto instauratosi tra i partecipanti e gli organizzatori e per la grande disponibilità e cordialità di tutte le persone che ci hanno accolto nelle scuole e nei centri di formazione.

      Nel corso della visita abbiamo incontrato i diversi protagonisti della formazione  in alternanza nel quadro dell'insegnamento cattolico del Belgio, oltre che rappresentanti delle Imprese e giovani in formazione. Abbiamo visitato diversi centri CEFA con specifiche caratteristiche e con riferimento al territorio della Vallonia e di Bruxelles-Capitale: Liegi, Mons, Bruxelles, Spa- Francorchamps.

In Belgio la legge del 29/6/1983 ha prorogato l'obbligo scolastico fino a 18 anni, introducendo la possibilità di un obbligo scolastico a tempo parziale - come quello che si verifica per gli allievi in formazione professionale che frequentano la scuola 2 giorni a settimana e per gli altri 3 giorni lavorano in azienda - per rispondere alle esigenze degli allievi che ritengono troppo gravoso frequentare la scuola fino a 18 anni.

Per accogliere questi allievi furono creati i CEHR (Centri di Insegnamento ad orario ridotto) che vennero trasformati, con un decreto del 1991, nei CEFA. Nella Federazione della Vallonia/Bruxelles esistono 43 CEFA, di cui 20 dell'insegnamento cattolico; questi ultimi hanno in formazione - ad oggi - 4100 giovani.

La formazione in alternanza  funziona sulla contemporaneità dei due sistemi: la formazione scolastica, erogata dai CEFA ed il lavoro in azienda indispensabile per la professionalizzazione degli allievi. Questi ultimi sono seguiti, in contemporanea, da due referenti: l'accompagnatore ed il tutor d'impresa e la loro formazione scolastica è effettuata sulla base di un programma educativo individualizzato.

In Belgio si ha maggiore considerazione delle competenze professionali effettivamente acquisite dall'allievo, che del titolo di studio in sè.

 

I partecipanti alla visita, provenienti da sette diversi Paesi europei e ricoprenti ruoli professionali diversi, sono stati i seguenti:

 

Damien Pechard                                                    France

Alessandro Montaldi                                              Italie

Catherine Dalibert                                                  France

Ilona Boussardné Orosz                                        Hongrie

Sónia Marisa Coutinho Cordeiro Pinto                  Portugal

Adalgisa Stabilito                                                   Italie

Laetitia Innocente                                                  France

Michele D'Elia                                                        Italie

Anca Mihaela Sultanu                                          Roumanie

Miltcho Petrov                                                        Bulgarie

Amaya Escudero Garcia                                        Espagne

 

 

1 Programme de la visite

 

Tout au long de la visite d’études, nous avons rencontré les différents acteurs de la formation par alternance du réseau de l’enseignement catholique Belgique

Nous avons pu voir différents CEFA ayant des spécificités particulières et couvrant le territoire de la Wallonie. Nous avons rencontré des responsables qui nous ont expliqué l’organisation générale de l’enseignement en Belgique et plus particulièrement l’enseignement catholique, des conseillers, des professeurs, des accompagnateurs des personnes travaillant dans les centres Psycho Médico Sociaux PMS, des jeunes se formant dans ce type de structure (il était intéressant d’avoir leurs impressions et de pouvoir les questionner)

Nous avons pu rencontrer des chefs d’entreprise utilisant ce type de formation, nous avons pu les questionner et connaître leur avis sur l’alternance. Le programme était dense et riche en visite, rencontres.

Nous avons eu ainsi une vision très complète de l’alternance dans la partie wallonne de la Belgique.

 

2 Caractéristiques de l’alternance en Belgique

 

Ce qui m’a marqué c’est tout d’abord l’obligation scolaire jusqu’à 18 ans qui est à l’origine de la création des CEFA en 1984, l’importance de l’enseignement catholique en Belgique puisqu’il représente 47 % de l’enseignement en Wallonie et la lourdeur du système politique belge, état fédéral ce qui entraîne une certaine lenteur lors de la prise de décision. Ainsi il y a une volonté politique en Belgique de mettre en place un statut unique de l’alternant avec mise en place d’un contrat unique et d’un salaire unique qui se heurte aux problèmes liés à une organisation fédérale.

Il existe peu de statistiques relatives à l’alternance : taux de réussite, rupture des contrats, insertion professionnelle à l’issue de la formation…Cela ne permet pas de voir l’évolution de ce type de formation et c’est dommage.

Deux types de formation en alternance coexistent l’une où le jeune va acquérir une formation identique à celle qui existe dans le système temps plein et qui lui permettra s’il obtient le CESS (certificat d’enseignement secondaire supérieur) qui permet d’accéder aux études supérieures post bac et une autre qui permet de valider un certificat de qualification spécifique article 45.

 

 

 

 

Ce qui est remarquable c’est l’encadrement prévu pour l’alternance : existence d’accompagnateur dont la fonction est d’accompagner le jeune et de faire le lien avec l’entreprise, les petits effectifs, la possibilité de passer relativement facilement du système de l’alternance au système du temps plein pour les jeunes qui souhaitent revenir à la formation initiale.

 

3) L’alternance en Europe

 

Le système français en matière d’alternance est aussi développé que le système Belgique  et il concerne des formations post bac moins axées sur le professionnel qu’en Belgique.

Ce qui pourrait être transféré en France c’est l’accompagnement par le biais de l’accompagnateur qui suit le jeune et dans ses démarches et qui fait le lien avec l’entreprise.

Et la possibilité de passer de l’alternance à la formation initiale facilement ce qui n’est pas le cas en France.

Nous avons pu comparer l’alternance dans 6 autres pays d’Europe (hors Belgique et France).

Lors des présentations des autres participants nous avons constaté que l’alternance dans le cadre d’un contrat de travail n’existait qu’en France et en Belgique. Dans les autres pays, existent les stages en entreprise dans le cadre de la formation initiale sous le couvert d’une convention de stage.